geothermie landes
Publié le - 2163 visites -

La géothermie et les bassins

La géothermie peut être utilisée dans de multiples applications car elle présente le double avantage d’être économique et d’être écologique. Dans le cadre de l’élevage en bassin de carpe koï, il est possible d’utiliser les effets de la géothermie pour optimiser cette activité.
Comment peut-on utiliser la géothermie dans l’élevage des carpes koï en bassin ?

Pour assurer un environnement de vie adéquat et approprié aux carpes koï dans les bassins d’élevage, il est impératif d’approcher le plus possible leur conditions de vie naturelle en recréant des températures qui sont moyennement chaudes qui y prévalent. Tout ceci, sans qu’il n’y ait d’ondes ou de vibrations nocives, comme c’est le cas lorsque l’on produit de la chaleur par les voies modernes que nous utilisons habituellement comme l’électricité ou le mazout. Le chauffage géothermique se présente par conséquent, comme la solution la plus appropriée pour conférer aux bassins de koï, la chaleur qui est idéale à une croissance saine.

Comment chauffe-t-on les bassins de koï avec la géothermie ?

Les eaux géothermales de basse énergie qui sont dans le sol sont remontées par des puits de forage jusqu’aux bassins ou à des pompes à chaleur en fonction de leur températures et de leur composition minérale.
Si elles sont à la température adéquate, elles alimentent directement les bassins de koï. Par contre, lorsqu’elles ne sont pas aux températures indiquées, elles sont acheminées vers des dispositifs de production de chaleur comme des radiateurs ou un échangeur de chaleur qui vont leur conférer la température adéquate. Une autre option est de les utiliser pour produire de la chaleur par l’alimentation de pompes à chaleur qui vont réchauffer les eaux de bassins aux températures qu’il faut.
Les apports du chauffage géothermique pour les bassins de koï
L’utilisation de la géothermie va amoindrir les coûts d’exploitation et améliorer la santé ainsi que l’espérance de vie des carpes, sans oublier le défaut d’impact négatif sur l’environnement.